Attardons-nous une dernière fois sur 2016

Attardons-nous une dernière fois sur 2016. Pour l’équipe Développement produit de Mediahuis Connect, ce fut une année inoubliable. Mark Daemen et Bart Bollen partagent avec vous leur plus beaux moments de l’année. Et puis, qu’est-ce que l’équipe attend de 2017 ? Quel sera leur plus grand défi ? Ils vous refilent aussi – et surtout – des tuyaux pratiques pour rendre cette année encore plus mémorable. Vous voilà alors, vous aussi, fin prêt à saisir à bras-le-corps une année pleine de défis.

 

Quel a été votre moment (professionnel) le plus sympa en 2016 ?

Mark Daemen, director digital & product development :
Tous les moments où quelque chose réussit enfin et où tous les morceaux du puzzle s’emboîtent. Je me plais de comparer ce que fait notre division à un kit de construction de Lego. Cependant, de temps à autre nous dévions du plan préconçu pour obtenir un résultat parfois encore plus probant. Je suis aussi particulièrement heureux que nous soyons restés ou devenus pertinents dans toutes les secteurs d’activités. En tant que journal, nous parvenons toujours à contribuer à forger de grandes marques. Des magazines comme Luxe XL continuent eux aussi à plaire. Au niveau numérique, il y a eu le lancement de buymedia.be, mais on ne peut plus non plus faire abstraction des deals privés performants au sein du programmatique, ni des contenus vidéo de marque. Ajoutez à cela l’énorme croissance du natif et du mobile. Mais le plus sympa, sans conteste ? Ça a été l’équipe bourrée de talent avec laquelle j’ai pu travailler. Pour moi, 2016 a été un long moment mémorable. 

Bart Bollen, business development manager :
Le 31/12, passer en revue l’année, content et satisfait, et pouvoir entamer 2017 avec beaucoup d’envie. En tant que product management, nous prenons continuellement le pouls d’un monde en évolution rapide, qui exige que l’on corrige constamment son portefeuille. En outre, hier n’a que peu de valeur aux yeux de quiconque planche sur les produits de demain. Dans ce contexte, les idées, propositions et réalisations de 2016 ont besoin d’être revues ou actualisées. J’espère que vous comprendrez donc que je ne peux choisir un seul moment en 2016, mais que j’espère en avoir des masses en 2017.

Quel est à vos yeux le plus grand défi en 2017 ?

Mark :
2017, c’est 2016, mais alors à la vitesse supérieure. Ce qui veut dire encore plus de mobile, encore plus de natif et encore plus de vidéo. Cela signifie aussi recevoir des tonnes de data et les transformer en valeur pour nous et nos annonceurs. Tout en veillant formellement à ne pas perdre de vue la puissance de nos valeurs sûres. Comme l’a déjà dit précédemment Martin Sorrell (CEO WPP) : « Magazines, newspapers deserve more credit for effectiveness  ».

Bart :
À travers la forêt, toujours voir les arbres : non seulement le paysage média change-t-il à une vitesse phénoménale, mais il devient aussi plus complexe et divers et il s’émiette. Toucher votre cible de la façon la plus efficace et effective possible, voilà le défi qui se pose. Pour moi, ceci n’est pas un ‘run to the bottom’ afin de toucher la cible au moindre coût. C’est une combinaison d’impact, de persuasion et d’influence avec le bon ‘tone of voice’ et le contexte dans lequel on s’adresse à son public cible.

Quel est votre conseil ultime à l’attention de vos clients pour que 2017 soit un succès ?

Mark :
Try, error, fix, succeed and repeat ! Il faut surtout pouvoir discuter du quoi et du pourquoi. C’est le plus important. J’ai d’ores et déjà hâte de voir naître toutes les discussions qui s’annoncent.

Bart :
Personne n’a la science infuse. Je suis un grand partisan de la co-création et de la collaboration. Nous sommes là ; partagez vos défis avec nous et planchons ensemble sur de nouveaux insights, propositions et solutions.